Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'empire du laid

le boulou,albera,albères

il doit se retourner dans sa tombe, Manel en constatant le grignotage du piemont de ses chères Albères.

Manel, c'est un peu notre Elzéard Bouffier, écolo-premier, grand planteur d'arbres et amoureux des sources

La municipalité du Boulou se distingue en la matière comme si ses administrés avaient besoin d'habiter perchés
quelle vanité

la beauté naîtra-t-elle un jour dans ces clapiers,
la proximité du massif agira-t-elle comme un activateur de conscience ?
on les dirait construits par de sales garnements
une farce, tout le monde s'en fiche et l'emprise du laid s'étend

Commentaires

  • Josep Pla, dans les années 50 disait que le Roussillon était une "comarque de Catalogne qui donnait une idée claire de ce qu'est la civilisation : une plaine de vignes admirablement, voluptueusement cultivées. "
    A une civilisation basée sur le fric correspond le triste paysage de ces baraques que tu as pris en photo...la nouvelle norme.
    A force cette laideur doit avoir un effet sur nos cerveaux?
    Aujourd'hui même, dans l'indep, un promoteur en chemise blanche nous incitait à construire de nouveaux lotissements...Il doit rester quelques vignes à bétonner et chacun n'a pas encore son jacuzi derrière sa murette...On est loin des fontaines de Manel et des vignes de Pla.

  • @Alan, tu parles d'or. Tout cela c'est du grignotage et cela mène à l'obésité.
    Un jour on lotira sur les lotissement !

Écrire un commentaire

Optionnel