Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voyage - Page 3

  • les yeux de

    col Forcat 011.jpgà Sainte Lucie je veux bien servir d'yeux et plus

    si affinités

    elle saura ainsi que le feu est passé sans s'attarder

    pas assez vite toutefois pour épargner d'autres espèces

    que les chênes-lièges,

    une sorte d'éléphant de bois à la peau épaisse dont on fait les bouchons

    mais le pistachier contre le mur est intact

    c'est comment dire

    presque un miracle

    j'en ai recueilli quelques graines

    je n'y peux rien c'est une manie

    col Forcat 020.jpg

  • qui voit Requesens...

    IMG_1709.JPG...si neuf que j'ai cherché le dragon gonflé à l'hélium et retenu par une ficelle qui indiquait l'entrée du parc d'attraction...

    en fait le château originel édifié vers 1040 a suscité l'inspiration romantique de l'architecte catalan Alexandre Comalat qui a entrepris sa restauration à la fin du XIXe, transformant la ruine en une charmante "folie" néo-gothique à la mode de l'époque

    l'histoire catalane est d'un compliqué, j'ai renoncé à ses subtilités. Le château de Requesens était au XIe siècle un poste avancé du Comté du Roussillon...viguiers, barons, vicomtes, chaque famille noble avait son castell et administrait son fief en essayant de rogner celui des voisins, le tout sur fond de croisades, au sud contre les sarrazins, au nord contre les français et les croisés du pape qui découpaient les Albigeois en sushis ce qui permettait à tous ces châtelains partis batailler avec leur roi de bien se faire voir en allumant leurs collègues...finalement rien n'a changé

     

  • par le col du Forcat

    albères,albera,col forcat,saint-martin de l'albère,requesenson monte au Forcat en passant par le hameau de Saint-Martin de l'Albère, deux fermes, une chapelle un cimetière ainsi qu'une brassée de pancartes nous suggérant de rebrousser chemin, pourtant tout est tranquille, genre Suisse catalane, pâturages vaches pâturages et sitôt le sentier à couvert on grimpe délicieusement devant de remarquables sujets de sapins ou d'hêtres, en chemin un mobilier de pierre daté de 1869 taillé de la main de Manel que vous ne trouverez pas au catalogue et bien vite on arrive au col bien marqué entre ses deux mamelons festonnés de genêts où s'engouffre la tramontane

    la source du Llobregat est à côté

    une partie de l'armée républicaine en déroute est passée par ici en Février 1939

    dans la boue et le froid ils ont dû en baver

    pour l'heure le soleil et le chant des oiseaux m'accompagnent dans une belle forêt de châtaigniers qui cèdent la place aux chênes-lièges dans le dernier tiers du parcours

    le sentier rejoint alors la piste venant de Cantallops, quelques ruines d'un hameau plein sud autour de nombreuses terrasses et une grande ferme avec un curieux pigeonnier comme un doigt de pierre posé sur son toit

    et plus bas émergeant des frondaisons, les tours crénelées et les remparts d'un château-fort comme neuf, Requesens.

  • perdre son chemin

    Photo blog 052.jpg" La police catalane a retrouvé vendredi après-midi un randonneur français de 64 ans qui avait disparu jeudi lors d'une randonnée dans les Albères catalanes dans la zone du pic du Néoulous.

    Selon le journal Emporda.info, la femme du randonneur avait signalé la disparition de son mari à la police catalane de la Jonquera. Elle avait reçu un appel de son mari jeudi soir qui se disait en sécurité dans un refuge sans pouvoir en préciser l'emplacement exact.

     Appuyé des pompiers, la police catalane a lancé ses recherches vendredi et vers 15 heures, ils ont trouvé le randonneur grâce à des renseignements d'un motard qui avait croisé la route d'un homme répondant à la description."

     

    Ce court article paru dans "L'indépendant" de la semaine dernière nous rappelle que l'on peut se perdre dans les Albères ou se blesser, brumes et brouillards fréquents par vent de mer peuvent dérouter le randonneur et cela arrive assez souvent ...mais les commentaires laissés à la suite de cet article laissent entendre une tout autre musique...on ne trouve pas que des champignons dans le secteur de la Jonquera !